Ténéma Sanogo dit Zantigui

Né en 1963 à Sikasso (sud), Tènèman Sanogo était marié à une comédienne du groupe Nyogolon, créé eu milieu des années 1980. Père de deux enfants, il avait été fait chevalier de l’Ordre national du Mali en 1999.

Depuis sa sortie de l’Institut national des arts (INA) au milieu des années 1980, il a arpenté plusieurs scènes de théâtre et plateaux de cinéma, interprétant divers personnages dont deux particulièrement lui vaudront ses surnoms les plus populaires : “Lassidan” – déformation de “l’adjudant” en langue bambara -, et “Zantigui”.

Au cinéma, il a joué dans “Guimba” et “La Genèse” de Cheick Oumar Sissoko ainsi que “Taafé Fanga” (“Le pouvoir du pagne”) d’Adama Drabo entre autres films.

Dans un communiqué diffusé après son décès, le ministère de la Culture a salué “la mémoire de cette grande figure du cinéma malien qui a su mettre son talent au service du développement socio-économique et culturel de notre pays, en alliant son art à l’éducation pour le développement”.

“Grand comique”

“Tènèman Sanogo est mort au moment où on a le plus besoin de lui, parce qu’il avait affirmé sa qualité de grand comédien de théâtre et de cinéma, mais aussi de grand comique”, a déclaré à l’AFP Cheick Oumar Sissoko, ex-ministre de la Culture et actuel secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fépaci).

Suivez-nous sur Facebook sur