Zimbabwe: tensions au sein du MDC autour de la succession de Morgan Tsvangirai

Au Zimbabwe, l’état de santé de Morgan Tsvangirai menace l’équilibre de son parti, le MDC (Mouvement pour le changement démocratique), le principal parti d’opposition du pays. La guerre semble déjà ouverte entre les deux vice-présidents du parti, Elias Mudzuri et Nelson Chamisa qui veulent tous les deux prendre les rênes du MDC. Le ton est monté entre eux en fin de semaine.

Alors que Morgan Tsvangirai gravement malade se fait toujours soigner en Afrique du Sud, ses héritiers s’affrontent sur les réseaux sociaux. Mercredi, l’un des trois vice-présidents du MDC, Nelson Chamisa, a été nommé président par intérim du parti.

Cette annonce a été faite par le porte-parole de Morgan Tsvangirai via un communiqué très vite contesté.

Après une visite à Morgan Tsvangirai à Johannesburg, son rival, le vice-président Elias Mudzuri a affirmé être « toujours le président en exercice » et ce jusqu’au retour du chef. Le porte-parole du MDC a confirmé cette information.

Les tensions autour de cette succession sont vives, jusqu’au sein de la famille de Morgan Tsvangirai qui se dispute jusqu’à son chevet d’hôpital. L’équilibre du MDC pourrait être sévèrement menacé si Morgan Tsvangirai se retire définitivement …

Un Congrès interne doit en principe avoir lieu pour élire son successeur. Mais le temps presse si l’opposition veut être en ordre de bataille, pour ces premières élections sans Robert Mugabe.

Rfi

Suivez-nous sur Facebook sur