Vidéo, Sénégal : 5 ans ferme pour Khalifa Sall, Barthélémy Dias arrêté

Au Sénégal, le tribunal a rendu son verdict concernant l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, condamnant l’édile de la capitale sénégalaise à cinq ans de prison ferme. Alors qu’il réagissait à ce verdict, le maire de Sicap Sacré Cœur-Mermoz, Barthélémy Dias, a été interpellé.

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, en prison depuis le 7 mars 2017, a été condamné à cinq ans de prison ferme, en conséquence aux chefs d’inculpation de « faux et usage de faux » et « escroquerie portant sur des fonds publics ». Bien que relaxé des accusations d’« association de malfaiteurs » et « blanchiment de capitaux » en raison de l’absence de faits les qualifiant, l’édile de la capitale sénégalaise devra en outre payer une amende de 5 millions de francs CFA.

Le maire de Dakar était accusé avec sept autres collaborateurs d’avoir détourné, entre 2011 et 2015, 1,83 milliard de francs CFA d’une caisse d’avance servant à régler des dépenses urgentes, par le biais de fausses factures. Un mécanisme que la défense avait justifié comme une pratique ancienne, dont le maire de la capitale sénégalaise avait hérité. Le tribunal a aussi rejeté l’argument de la défense qui présentait la caisse d’avance comme le réceptacle de fonds politiques destinés à assister la population dakaroise, entre autres.

Barthélémy Dias cueilli à sa sortie de studio

Alors qu’il réagissait à la condamnation de Khalifa Sall, le maire de Sicap Sacré Cœur-Mermoz, Barthélémy Dias, a été interpellé devant les locaux du journal Dakar Actu. Iil a été placé en garde à vue. « Barthélémy Dias était dans nos locaux pour enregistrer une émission. A sa sortie, il a trouvé des voitures banalisées déjà garées non loin de la rédaction. Dès qu’il a franchi la porte deux hommes munis d’un papier, certainement, une convocation, l’ont invité en aparté. Et après quelques minutes de discussion, six autres hommes encagoulés sont sortis des voitures banalisées pour procéder à son arrestation ainsi que Demba Diagne qui filmait l’arrestation de Barthélémy Dias et le Directeur de publication du site qui s’opposait à l’arrestation de Demba Diagne. De même le chauffeur de Dakar actu qui filmait avec son téléphone portable », a raconté un journaliste de Dakar Actu.

Si les journalistes ont été libérés quelques heures après, le maire de Sicap Sacré Cœur-Mermoz est toujours en garde à vue. Toutefois, Ibrahima Khalilou Ndiaye, Secrétaire général du syndicat des journalistes a condamné cette arrestation. « Barthélémy Dias pouvait être arrêté ailleurs loin d’une rédaction », a-t-il insisté, soulignant que des journalistes ne doivent pas être arrêtés dans leur rédaction considérée comme un sanctuaire qui doit être respecté comme une église ou comme une mosquée.

Arrestation de Bathélémy Dias en images

Afrik

Suivez-nous sur Facebook sur