Tchad-France: consolider le G5 Sahel, priorité de Florence Parly

Florence Parly, ministre des Armées, était en visite au Tchad lundi 8 et mardi 9 octobre. Une visite consacrée en grande partie à la lutte contre le terrorisme au Sahel et l’opérationnalisation du G5 Sahel, la coalition des cinq pays de la région qui font face au terrorisme, avec l’appui de Paris.

Au Sahel, c’est bientôt la fin de la saison des pluies. Avec l’asséchement des terres, les terroristes pourraient retrouver de la mobilité et mener des attaques contre les populations et les forces de sécurité. C’est pourquoi il faut agir vite, redéployer les forces pour contrer la menace. C’est la raison du voyage au Tchad de Florence Parly qui était au Mali et au Niger en juillet 2018.

Moyens insuffisants

Le G5 Sahel, qui comprend la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad, est à la peine, faute de moyens. Dans certaines parties de ce vaste territoire d’Afrique, les troupes sont même défiées par les terroristes. C’est pourquoi, Paris, qui est le partenaire de ces pays essaie de porter la cause en plaidant pour un soutien de la communauté internationale. Sans quoi le Sahel, mais aussi le pourtour du lac Tchad où les islamistes de Boko Haram ont repris les attaques, risquent de se transformer en un vaste sanctuaire de terroristes.

RFI

Suivez-nous sur Facebook sur