Sommets G5-Sahel/CEDEAO au Burkina Faso : Pour l’exploitation de l’énergie solaire et la lutte contre le terrorisme

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA , est arrivé à Ouagadougou capitale du Burkina Faso dans la matinée du 13 septembre 2019. Dans l’après-midi, IBK prendra part au sommet de la conférence des Chefs d’Etat du G5-Sahel sur l’initiative « Désert to Power » , exploiter l’énergie solaire pour le développement socio-économique des pays de l’espace Sahélo-Saharien.

 

A travers cette initiative, le Mali bénéficiera de l’électrification de ses zones frontalières avec les autres pays du G5 Sahel .

Pour cette rencontre de haut niveau de ce 13 septembre 2019 à Ouagadougou , il s’agira de donner une opportunité de plaidoyer à la Banque Africaine de Développement BAD , d’exposer à la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel; les ambitions et actions de l’initiative « Desert to Power », pour obtenir l’appui politique nécessaire des pays du G5-sahel pour renforcer la synergie d’action entre les parties prenantes sur la mobilisation des financements pour la réalisation de l’Initiative dans les pays du G5 Sahel.

Le G5-Sahel est composé par cinq pays ; le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

L’initiative « Desert to Power » vise à transformer les zones désertiques de l’Afrique en de nouvelles sources de production d’énergie électrique mais aussi de production agricole à travers l’utilisation de l’énergie solaire. Elle entend développer des systèmes de production d’énergie solaire de 100 000 MW à travers le Sahel. Cette production se fera par le biais d’une combinaison de projets publics, privés, raccordés au réseau et hors réseau. L’objectif étant de connecter 160 millions de foyers à travers les services publics d’électricité et les producteurs indépendants d’énergies.En hors réseau, l’initiative « Desert to Power » va faire la promotion de solutions de systèmes solaires photovoltaïques domestiques individuels avec en ligne de mire donner accès à l’électricité à 90 millions de personnes en synergie avec les programmes agricoles et hydrauliques.

L’un des objectif de la création du G5 Sahel est de développer des projets et programmes à même de lutter contre l’extrême pauvreté et le chômage des jeunes, véritables terreaux du terrorisme. Déjà les Chefs d’Etat ont élaboré la Stratégie pour le Développement et la Sécurité (SDS) du G5 Sahel. Articulée autour de sept priorités majeures, elle constitue un cadre programmatique de référence pour toutes les interventions du G5 Sahel et de ses Partenaires Techniques et Financiers.

La SDS est mise en œuvre à travers un Programme d’Investissements Prioritaires (PIP) triennal glissant.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel, la BAD a marqué son engagement à accompagné l’Alliance Sahel dans la mobilisation des ressources.

A l ‘issue de cette rencontre de haut niveau, seront attendus en termes de résultats : les parties prenantes des pays du G5 sahel ainsi que les partenaires financiers seront informés des objectifs de l’initiative ; des axes prioritaires d’intervention seront identifiés et leurs alignements avec les activités en cours discutés ; les modalités de portage des projets seront esquissées ; la structure d’implémentation du programme « Desert to Power »sera adoptée et des ressources nécessaires.

La SDS et son PIP constituent une réponse, au plus haut niveau politique des Etats membres du G5 Sahel, à la problématique globale de développement humain durable des populations du G5 Sahel.

Dans la mise en œuvre de la première phase du PIP 2019-2021, outre la réalisation des infrastructures et des initiatives de renforcement de la capacité de résilience des populations, il est inscrit des projets d’électrification des zones rurales frontalières.

L’après-midi du Sommet sera marquée par la réunion des chefs d’Etat du G5, la présentation de l’initiative « Desert to Power » par le président de la BAD, Dr. Akinwumi A. Adesina, des échanges de haut niveau , la présentation et l’adoption du communiqué conjoint G5 Sahel-Conférence de presse.

Le lendemain 14 septembre 2019, le Président de la République, prendra part au Sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etat de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur le terrorisme. Ce sommet extraordinaire est une décision la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, à la dernière rencontre à Abuja le 29 juin 2019. Cette rencontre extraordinaire répond à la nécessité de renforcer le partage d’informations et de renseignements entre les Etats membres afin de lutter efficacement contre le terrorisme dans la région. Elle sera l’occasion d’examiner les différentes initiatives prises à ce jour et de redéfinir les domaines d’intervention prioritaires pour endiguer la propagation des attaques terrorismes dans la région. Les chefs d’Etat envisagent ainsi, une large coalition au-delà de leur zone pour combattre le terrorisme en coordonnant au mieux les efforts.

Prendront part à ce Sommet extraordinaire outre les chefs d’Etat de la CEDEAO , ceux des pays concernés par le terrorisme ainsi que les partenaires qui sont à même d’accompagner les chefs d’Etat dans leur quête de la sécurité et de la paix dans la région. Pour les chefs d’Etat, il est nécessaire que l’ensemble des pays de la CEDEAO s’associent au G5 Sahel dans ce combat contre l’hydre terroriste. La mutualisation des moyens conduira à des résultats certains et tangible. C’est dans cette dynamique que le Tchad et le Cameroun ont été joints à ce sommet.

Source : Cellule de Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République

Suivez-nous sur Facebook sur