Somalie : une frappe américaine tue vingt-quatre islamistes shebab

Les forces américaines ont mené une opération aérienne dans le pays qui abouti à la mort des vingt-quatre terroristes, ont annoncé, le 31 janvier, des responsables militaires du Pentagone.

Le bombardement, mercredi, a été effectué près « du lieu d’un campement terroriste » dans la région du Hiran, dans le centre de la Somalie, a indiqué le commandement américain en Afrique dans un communiqué.

Cette frappe s’inscrit dans le cadre d’une mission en cours dans laquelle les forces américaines coopèrent avec l’Union africaine et les forces de sécurité nationale somaliennes pour combattre les islamistes somaliens shebab.

De telles « frappes continuent d’aider nos partenaires à faire des progrès dans leur lutte contre les terroristes transnationaux qui s’opposent à la paix en Somalie et dans la région », a précisé le directeur des opérations du commandement américain en Afrique, le général Gregg Olson.

Le Pentagone a accentué le rythme de ses frappes en Somalie ces dernières années. Le mois dernier, l’armée américaine a indiqué avoir tué soixante-deux shebab dans six frappes aériennes dans le pays. Les soldats de la force de paix de l’Union africaine ont aussi, pour leur part, intensifié leurs assauts contre les insurgés qui cherchent à renverser le gouvernement somalien.

Les islamistes somaliens shebab avaient revendiqué l’attaque d’un complexe hôtelier au Kenya ayant fait, mi-janvier, vingt et un morts et vingt-huit blessés.

Josiane Mambou Loukoula et AFP
Suivez-nous sur Facebook sur