Réactions Suite À L’attaque D’Inatès : Les Messages De Condoléances Et De Compassion Fusent De Partout

L’attaque perpétrée, mardi dernier, contre le poste d’Inatès a eu l’effet d’un séisme dont les secousses ont été ressenties aussi dans tous les coins du Niger, que dans les pays voisins et amis.

Revenu promptement d’Assouan où il prenait part à une Conférence sur la sécurité en Afrique, le Président de la République, SEM.

Issoufou Mahamadou, a exprimé sa vive émotion devant le drame d’Inatès «Je m’incline devant la mémoire de nos soldats tombés à Inatès les armes à la main. Je m’incline devant la mémoire de ceux qui sont tombés avant eux. Je pense à leurs familles en pleurs. Le peuple Nigérien pleure avec elles. Si une belle mort existait, j’aurais dit que la plus belle des morts c’est la mort pour sa patrie les armes à la main», a écrit le Président Issoufou Mahamadou, sur sa page officielle Facebook.

Et, face à la gravité de l’heure, le Chef de l’Etat a jugé nécessaire de réviser son agenda officiel. C’est ainsi que, après concertation avec le Président français Emmanuel Macron, il a été convenu de proposer à leurs homologues du Sahel de reporter le Sommet de Pau, prévu le 16 décembre prochain, à plus tard en début d’année 2020. Par la même occasion, le Président de la République Française a exprimé toutes ses condoléances aux autorités et à la population nigériennes, tout en réaffirmant son soutien aux États du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme.

Réagissant à chaud, le Président de la République du Mali, SE. Ibrahim Boubacar Keïta a témoigné sa vive émotion dans un message qu’il a adressé au Président Issoufou Mahamadou. « En cette douloureuse circonstance, je voudrais, au nom du peuple du Mali, de son Gouvernement et en mon nom propre, exprimer à Votre Excellence, au Gouvernement et au peuple frère du Niger, ainsi qu’aux familles durement éprouvées, mes condoléances les plus émues. En formulant des vœux de prompt rétablissement aux blessés, je prie Allah, le Tout Puissant, le Clément et le Miséricordieux, pour le repos éternel de l’âme des disparus», a écrit SE Ibrahim Boubacar Keita.

Idem pour le Président de la République de Côte d’Ivoire, SE. Alassane Dramane Ouattara, qui a également envoyé un message de condoléances au Chef de l’Etat. « C’est avec une vive émotion que j’ai appris la nouvelle de l’attaque terroriste perpétrée le 10 décembre 2019 contre un camp militaire dans la région d’Inatès, près de la frontière avec le Mali, causant la mort de 71 soldats, et faisant plusieurs blessés au sein des Forces armées nigériennes. Au nom du peuple ivoirien, et en mon nom propre, j’exprime ma profonde compassion au peuple frère du Niger, de même qu’aux familles endeuillées. J’adresse mes vœux de prompt rétablissement aux blessés et notre solidarité aux Forces armées nigériennes dont je salue le courage et le dévouement dans la lutte qu’elles mènent contre le terrorisme», a souligné Alassane Ouattara.

Dans son message de condoléances et de compassion au Chef de l’Etat, le Président tchadien, SEM. Idriss Deby Itno, « Tout en vous témoignant notre solidarité devant ces attaques barbares et lâches, je vous adresse au nom du peuple Tchadien, de son Gouvernement et en mon nom propre Nos condoléances les plus attristées. Aussi voudrais-je rassurer, votre excellence, que ces attaques désespérées n’entameront aucunement nos efforts et notre détermination commune à lutter contre le terrorisme et les illuminés dans notre sous-région. En vous demandant de transmettre aux familles éplorées ma compassion », a écrit le Président Déby.

Du côté de l’Union Africaine, le message est venu du Président de la Commission, M. Moussa Facky Mahamat. « Je condamne fermement les attaques terroristes perpétrées le 10 décembre contre les forces armées nigériennes à

Inatès. En cette douloureuse circonstance je présente mes condoléances aux familles des soldats tombés ainsi qu’au peuple nigérien. », a-t-il  écrit dans un tweet.

Depuis l’hémicycle, l’Assemblée nationale du Niger a joint sa voix à celle du peuple pour exprimer sa compassion et ses condoléances émues aux FDS et aux familles des victimes d’Inatès. L’Assemblée nationale « salue les efforts et les sacrifices consentis par la Nation nigérienne dans la lutte contre les forces du mal ; exhorte les pays africains, dans leur ensemble, à s’engager plus résolument dans cette lutte commune contre le terrorisme qui ne connaît pas de frontières ; interpelle la communauté internationale sur ses responsabilités dans cette guerre sournoise qui est déclarée au monde entier et lui demande instamment de créer une coalition de forces internationales pour combattre le terrorisme au Sahel, et appelle l’ensemble de nos compatriotes à la solidarité agissante à l’endroit des FDS, à la vigilance et à la cohésion autour des intérêts supérieurs de la Nation », souligne la déclaration.

Quant à l’Ambassade des États-Unis au Niger, elle a rendu public une déclaration par laquelle elle «condamne fermement l’horrible attaque du 10 décembre à Inatès qui a coûté la vie à des dizaines de valeureux soldats Nigériens». De même, l’Ambassade des États-Unis a ajouté qu’elle «soutient pleinement les Forces de Défense et de Sécurité du Niger dans leur lutte contre les menaces régionales, notamment le terrorisme. Nous sommes solidaires du peuple Nigérien et présentons nos plus sincères condoléances».

 

Cette situation ne saurait, en toute évidence, laisser indifférente la classe politique nationale. Ainsi, dans un message de condoléances qu’il a adressé au peuple nigérien, aux forces de défense et de sécurité et aux familles endeuillées, le président du Front Restauration de la Démocratie et la Défense de la République (FRDDR) n’a pas caché sa profonde affliction et son sentiment de révolte devant cette attaque qui a endeuillé le peuple nigérien. Le FRDDR, qui a présenté ses condoléances au peuple nigérien et aux vaillantes forces de défense et de sécurité, apporte « son soutien ferme et indéfectible à nos braves hommes en armes qui font courageusement face à des ennemis aussi lâches qu’invisibles ».

Pour sa part, le Front Patriotique a rendu également une déclaration pour exprimer sa consternation et son indignation face à cette attaque barbare, avant de condamner fermement cette attaque terroriste, présenter ses condoléances et sa compassion aux familles de toutes les victimes et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés.

Le Front Patriotique, qui a salué «l’engagement et la bravoure des Forces de Défense et de Sécurité, a appelé le Peuple Nigérien à une union sacrée autour des FDS dans ce combat pour la défense de la patrie.

Soutien et compassion également du côté du PJP Génération Doubara et du Général Djbo Salou, qui «saluent le courage et le dévouement des Forces de défense et de sécurité et appellent l’ensemble des forces politiques, la société civile et la population à l’union sacrée et à la sérénité pour faire échec à ces entreprises terroristes dont l’objectif est la déstabilisation de nos institutions et la destruction de notre société et de notre État».

 

Rassemblés par Assane Soumana(onep)

Suivez-nous sur Facebook sur