Plus de 200 migrants africains passent de force la frontière espagnole à Melilla

(Belga) Plus de 200 migrants africains ont réussi à traverser samedi la double clôture séparant le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla, ont annoncé des responsables, mais certains d’entre eux ont été blessés ainsi qu’un policier.

209 personnes venues d’Afrique sub-saharienne et cherchant à aller en Europe ont forcé le double obstacle dans l’après-midi, a déclaré le bureau du gouvernement à Melilla dans un communiqué. Le policier blessé a été “attaqué par un immigrant avec l’un des crochets qu’ils utilisent pour escalader la clôture” au moment où il tentait de les en empêcher, selon le texte. Le crochet a arraché le lobe de son oreille. Pour traverser la frontière, les migrants africains utilisent souvent des crochets et des chaussures munies de clous. Quatre des migrants ont été hospitalisés pour des blessures mineures, selon le communiqué. Des images tournéees au téléphone portable diffusées par les médias espagnols ont montré des groupes de migrants en train de courir dans les rues de la ville. Ils ont ensuite été installés dans un centre de détention. La frontière est protégée par deux grillages de six mètres de haut munis de câbles d’acier. Les deux enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta sont souvent utilisées par les migrants africains pour pénétrer en Europe. Elles sont les seuls points d’entrée terrestres entre l’Afrique et l’Union européenne. Depuis des années, des milliers de migrants ont tenté de traverser la frontière longue de 12 km entre Melilla et le Maroc ou celle longue de 8 km à Ceuta, en escaladant les grillages, en nageant le long des côtes ou en se cachant dans des véhicules. L’Espagne est de plus en plus visée par les Africains qui tentent d’atteindre l’Europe. En 2017, leur nombre a atteint un record avec près de 22.900 personnes, selon l’agence des frontières de l’UE Frontex. (Belga)

Rtl.be.info

Suivez-nous sur Facebook sur