Nigeria: l’armée remet 183 adolescents travaillant pour Boko Haram à l’ONU

L’armée nigériane a remis au moins 183 adolescents, travaillant auparavant avec des terroristes de Boko Haram, aux Nations Unies. Ils ont été remis à des fonctionnaires du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) à Maiduguri, dans l’État de Borno au Nigeria.

Le commandant du théâtre, Opération Lafiya Dole, le major-général Nicholas Rogers a libéré les adolescents, hommes et femmes.

Rogers a déclaré qu’ils avaient été arrêtés à divers endroits dans le nord-est. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a salué la libération des adolescents par les forces armées nigérianes à Maiduguri.

Ces adolescents sont âgés entre 7 et 18 ans. Le groupe comprenait 8 filles et 175 garçons. Le représentant des N.U a salué les efforts de l’armée et des autorités, ajoutant que leur action témoignait d’un engagement clair à assurer une meilleure protection des enfants touchés par le conflit.

« Ces huit filles et 175 garçons sont avant tout des victimes du conflit en cours et leur libération est une étape importante de leur long chemin vers le rétablissement. Nous travaillerons avec le Ministère des affaires féminines et du développement social de l’État de Borno et avec des partenaires pour fournir aux enfants toute l’aide dont ils ont besoin. Je tiens également à saluer les actions menées par l’armée et les autorités, elles démontrent un engagement clair à mieux protéger les enfants touchés par le conflit « , souligne M. Fall.

 

afrikmag

Suivez-nous sur Facebook sur