Niger : Washington promet des récompenses pour arrêter le chef djihadiste

Deux ans après l’embuscade jihadiste au Niger qui a coûté la vie à quatre soldats américains et quatre Nigériens, les Etats-Unis ont promis vendredi des récompenses pouvant atteindre cinq millions de dollars en échange d’informations pour localiser le chef local du groupe Etat islamique.

Le 4 octobre 2017, une patrouille conjointe de onze soldats des forces spéciales américaines et 30 soldats nigériens avait été attaquée par des combattants affiliés à l’Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS) équipés d’armes automatiques, de grenades et de mitrailleuses à proximité du village de Tongo Tongo, à une centaine de kilomètres de Niamey, près de la frontière avec le Mal i.Un responsable du département d’Etat américain a annoncé vendredi à l’AFP “deux récompenses” en ce “jour anniversaire de l’embuscade”, les premières dans cette enquête.”La première peut aller jusqu’à cinq millions de dollars pour toute information permettant l’identification ou la localisation d’Adnan Abou Walid Sahraoui”, le chef de l’EIGS, “une organisation terroriste qui a revendiqué l’embuscade”, a-t-il déclaré.Ce chef jihadiste “a un très, très long passé d’appartenance à des organisations terroristes, dont Al-Qaïda”, et a été inscrit l’an dernier sur la liste noire américaine, a-t-il ajouté.La seconde récompense, d’un même montant, vise à permettre “l’arrestation ou la condamnation dans n’importe quel pays de toute personne qui a commis, ourdi ou favorisé l’embuscade”.Les Etats-Unis, où ce guet-apens a suscité un vif débat sur la justification de la présence de 800 soldats américains dans cette région du monde, ont d’abord donné la priorité aux enquêtes internes sur cette opération ratée.

Source: L’Aube

Suivez-nous sur Facebook sur