Les dirigeants africains appellent à soutenir le Fonds de solidarité africaine

Les dirigeants africains veulent plus de soutien au Fonds d’affectation spéciale pour la solidarité africaine initiée par l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

L’appel a été lancé lors de la 54ème assemblée annuelle de la Banque africaine de développement qui se tient à Malabo en Guinée équatoriale.

Dans son discours inaugural, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, a invité ses pairs à faire preuve de solidarité pour appuyer le programme.

L’Afrique est préoccupée par la situation des Africains. Nous sommes en mesure de résoudre nos problèmes et de tenir nos promesses avec la solidarité africaine.

« Aujourd’hui, nous allons déclarer une fois encore que l’Afrique est préoccupée par la situation des Africains et que nous sommes en mesure de résoudre nos problèmes et de tenir nos promesses avec la solidarité africaine. »

Officiellement lancé à la 38ème session de la FAO en juin 2013, le Fonds d’affectation spéciale de solidarité africaine vise à appuyer les pays les plus touchés par les difficultés alimentaires afin d’atténuer l’impact de ces problèmes sur les populations.

41 pays ont pu bénéficier jusqu’ici de l’aide. Mais les dirigeants du continent veulent encore un engagement plus grand pour atteindre un plus grand nombre de bénéficiaires. Une exigence de l’immensité de défis à relever.

« Je pense que nous regardons tous la même chose. C’est le fait qu’à l’heure actuelle, l’Afrique est confrontée à des défis dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation. À l’heure actuelle, le filet d’importation atteint probablement 50 milliards de dollars. », soutient la vice-présidente de la Banque africaine de développement, Jennifer Blake.

Les dirigeants et des groupes de la société civile comptent donc mener le combat pour impliquer les Africains dans la recherche de fonds pour alimenter le projet. Une initiative qui vise à améliorer le développement rural et la sécurité alimentaire dans le continent pour transformer la vie des personnes les plus vulnérables en Afrique.

Suivez-nous sur Facebook sur