La contribution du Port de San Pédro aux recettes fiscales en hausse de 40% en 8 ans

La contribution du port de San Pedro aux recettes fiscales et douanières de la Côte d’Ivoire a connu une hausse de 200 milliards FCFA (environ 344 millions $). Ce qui représente une augmentation de 40 % en huit ans.

Si le port autonome d’Abidjan dont le nouveau canal élargi et approfondi vient d’être inauguré, se porte bien, c’est aussi le cas du port de San Pedro, premier port cacaoyer du pays. Lors d’une récente rencontre à laquelle la presse a pris part, le directeur général, Hilaire Marcel Lamizana, est revenu sur les performances de cette entreprise ces dernières années.

« Les résultats opérationnels de l’activité portuaire à San Pedro sont en hausse constante avec une contribution de plus de 500 milliards FCFA aux recettes douanières et fiscales de l’Etat contre 300 milliards FCFA en 2010 », a déclaré son directeur général, Hilaire Marcel Lamizana.
A fin 2018, le trafic global du port de San Pedro s’élevait à 4,5 millions de tonnes. Avec un taux de containerisation de 86 %, soit plus de quatre fois sa performance d’il y a une dizaine d’années a précisé M. Lamizana
« Ces évolutions témoignent du renforcement de notre part de marché en Côte d’Ivoire pour les produits tels que le cacao (60 % de part de marché), le caoutchouc, l’huile de palme et dérivés », a-t-il souligné.
« Le port de San Pedro pourrait faire aussi mieux que le port d’Abidjan, si le gouvernement y investit un peu plus. C’est le port du cacao, première source de l’économie, ne l’oublions pas », a indiqué de son côté un acteur de la communauté portuaire à Afrikmag.

Hartman N’CHO

afrikmag

Suivez-nous sur Facebook sur