Kenya: toujours aucune nouvelle des deux médecins cubains enlevés

On est toujours sans nouvelle des deux médecins cubains, enlevés vendredi 12 avril dans le nord-est du Kenya, à la frontière avec la Somalie. Ils se rendaient à l’hôpital dans le comté de Mandera quand ils ont été kidnappés par des hommes armés, présumés membres du groupe islamiste des shebabs.

 

Un retour sain et sauf d’Assel et Landy, nos deux médecins enlevés au Kenya. L’objectif fixé par Cuba est clair, comme l’a déclaré dimanche le président de l’État insulaire sur Twitter, leur mission humanitaire sera respectée et reconnue, nous croyons dans le pouvoir de la solidarité, ajoute-t-il plein d’espoir.

Les autorités kényanes et cubaines disent être en contact permanent depuis plus de trois jours. Le groupe terroriste shebab n’a toujours pas revendiqué ce double enlèvement, mais est fortement soupçonné.

Les deux médecins sont probablement retenus en Somalie. L’armée kényane y est déployée. Des chefs de village du comté de Mandera auraient même été réquisitionnés pour négocier avec les populations locales de Somalie, en contact avec les membres shebabs, rapporte la presse kényane.

Cet enlèvement survient cinq mois après celui d’une humanitaire italienne enlevée par un groupe armé à Kilifi, petit village de la côte kényane. Un acte non revendiqué à ce jour. Depuis, aucune information sur le sort de cette Italienne n’a filtré. Omerta des autorités italiennes et kényanes.

RFI

Suivez-nous sur Facebook sur