Faso : découverte d’armes et de munitions

Burkina, dans la région de l’est, une base terroriste démantelée. 29 terroristes «mis hors d’état de nuire», une importante quantité d’armes, de munitions, de vivres et de matériels roulant et divers détruite ; une importante quantité d’armes (dont un 12.7 et des kalachnikovs) et de munitions, du matériel militaire (dont des gilets pare-balles et des casques), de carcasses de motos et de matériel divers (marmite, bouteille de gaz).

Voici l’importante «moisson» présentée à une équipe de presse au camp militaire de Fada N’Gourma (région de l’Est), le dimanche 24 février 2019. Avec la précision que ce n’est qu’une partie du matériel saisi au cours d’une opération conjointe menée dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 février. Tout est parti du braquage et du pillage d’une pharmacie à Kompienbiga par des individus armés non identifiés, le 19 février dernier. La riposte des forces de défense et de sécurité a permis de «neutraliser» 6 d’entre eux. Le ratissage dans les localités de Kompienbiga, Kabonga et dans la zone du campement présidentiel, mené conjointement par les forces spéciales et les forces aériennes et terrestres, a permis de localiser une base terroriste dans la forêt de Kabonga. «À l’issue de la surveillance de la zone, des frappes aériennes ont été faites avant que les forces spéciales et terrestres n’entrent en action», explique le directeur de la communication et des relations publiques des armées, le Colonel Karim Ouily, ajoutant que 23 autres terroristes ont été «mis hors d’état de nuire» et que le campement présidentiel a été sécurisé. L’enquête et les opérations suivent leur cours, a simplement répondu le colonel Karim Ouili aux questions sur la présence d’autres bases dans ladite forêt et sur le lien entre la base détruite et les attaques récentes dans la région de l’est. Il précise néanmoins que l’opération est menée exclusivement par les forces burkinabè.

Source: Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook sur