Deux véhicules de la Croix Rouge braqués dans l’Ouest du Niger

Deux véhicules de la Croix rouge ont été volés par des hommes armés dans la région de Tillabéri, dans l’ouest du Niger, une zone instable frontalière du Mali et théâtre de nombreuses incursions de groupes djihadistes, a annoncé vendredi à l’AFP le CICR.

«Deux véhicules du Comité international de la Croix rouge (CICR) ont été emportés mercredi dernier par des hommes armés, mais leurs occupants étaient rentrés saints et saufs chez eux», a indiqué à l’AFP un membre de la Croix rouge nigérienne à Niamey.

Le braquage a eu lieu vers Tongo Tongo, une zone frontalière du Mali où 28 soldats nigériens avaient été tués en mai 2019, alors qu’une attaque, en octobre 2017, y avait coûté la vie à quatre soldats américains et cinq militaires nigériens.

Dans cette même région de Tillabéri, des hommes armés avaient emporté le 2 mai deux véhicules de Médecins sans frontières (MSF) alors qu’une équipe mixte de MSF et du ministère nigérien travaillait dans un centre de santé de la localité de Weita Bangou.

  • Selon le ministère nigérien de l’Intérieur, un des véhicules de MSF avait été utilisé le 14 mai par des «terroristes» qui avaient tenté de prendre la prison de haute sécurité près de Niamey où sont écroués des djihadistes. En outre, le 7 mai, six personnes armées venues à moto avaient fait irruption dans un camp onusien de réfugiés Maliens de Tabarey Barey (Tillabéri) et étaient repartis avec deux véhicules humanitaires, sans faire de victimes.

Avec Le Figaro

Suivez-nous sur Facebook sur