Côte d’Ivoire: un probable remaniement du gouvernement dans les prochains jours

Les coulisses avaient évoqué le sujet en début de cette année. Après une récente visite en France, le président Alassane Ouattara pourrait procéder à un remaniement du gouvernement très prochainement.

C’est en tenant compte de l’imminence de ce remaniement que le président ivoirien a ajourné le Conseil des ministres hebdomadaire. Certains voient en ce réaménagement, une occasion pour le chef de l’Etat de régler ses comptes.

Publicité

Plusieurs sources prennent en exemple, l’éjection d’Albert MABRI Toikeuse et GNAMIEN Konan pour leurs divergences avec le président concernant les législatives de 2016. Ils étaient tous deux membres du RHDP, l’alliance au pouvoir.

Ainsi, pour ces derniers, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principal allié du RDR, le parti du président de la République, pourrait subir le même sort quand on sait qu’il tarde à donner main forte au RDR pour arriver au parti unifié. Mieux, la visite d’Affi N’GUESSAN, opposant du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, à Henri Konan BEDIE, président du PDCI, le 24 janvier dernier, envenime la situation.

C’est au regard de tout ce scénario politique dans le pays que le président Alassane Ouattara aurait décidé de réaménager son équipe gouvernementale, selon plusieurs sources dignes de foi, surtout à l’approche de l’élection présidentielle de 2020. Mettre en place une équipe qui lui est entièrement dévouée est donc imminent.

Publicité

Nommé à la tête de la Commission de la CEDEAO, le ministre Jean-Claude Brou ne fera pas partie de cette nouvelle équipe. Le prochain Conseil des ministres se déroulerait avec  la nouvelle équipe gouvernementale, à en croire nos mêmes sources.

Alors que plusieurs ministres du PDCI se sentent menacer, certaines personnalités du RDR et proches du président sont certains de conserver leur fauteuil. Espérons que cette équipe booste les actions gouvernemental afin d’atteindre l’émergence à l’horizon 2020.

 

Source: afrikmag

Suivez-nous sur Facebook sur