Côte d’Ivoire/Élections locales: Plusieurs résultats annulés par la Cour suprême

La Cour suprême de la Côte d’Ivoire vient de rendre sa deuxième décision sur les élections municipales et régionales du 13 octobre dernier. L’instance suprême a à l’occasion annulé plusieurs résultats, dont celui de Grand-Bassam.

La Chambre administrative de la Cour suprême s’est réunie, vendredi 30 novembre, à son siège. Lors de cette deuxième audience sur les requêtes en annulation de certains résultats des élections municipales et régionales, plusieurs résultats ont été annulés. Parmi eux, celui très attendu de Grand Bassam.

Ainsi les élections municipales seront reprises dans quatre communes. Il s’agit de Grand-Bassam, Rubino, dans le département d’Agboville, Boko, département de Touba et Bingerville, l’une des 13 communes du district d’Abidjan.

Cette décision de la Cour suprême est grandement saluée par de nombreux observateurs, notamment pour les résultats de Grand Bassam.

Le lendemain des élections municipales dans cette cité balnéaire proche d’Abidjan avait été émaillé de violences. Pendant plusieurs semaines, les partisans du maire sortant Georges Philippe Ezaley ont réclamé la victoire pour leur candidat. Une victoire que la CEI avait pourtant attribué à son adversaire, Jean Louis Moulot, actuel secrétaire général adjoint de la présidence.

“Il ne pouvait en être autrement. La cous suprême vient de nous donner raison, et tout le monde sait maintenant que le maire Ezaley a été volé”, a martelé Jean Yves Amalaman, interrrogé au quartier Mockeyville par Afrikmag

Avant la date de ces élections qui n’est pas encore connue, les différents camps devront retrousser leurs manches. La Cour suprême en a ainsi décidé, et il ne peut en être autrement.

 

afrikmag

Suivez-nous sur Facebook sur