Congo: la polyandrie enfin autorisée pour les femmes

Enfin, ENFIN !!!! Depuis début avril 2020, la polyandrie (femme ayant plusieurs maris) est autorisée au Congo.

IMAGE D’ILLUSTRATION.

 

Il y a trop d’hommes célibataires et frustrés au Congo. Tellement qu’ils n’hésitent pas à courir après les femmes mariées. Ainsi, c’est devenu classique qu’une femme ait son mari officiel, plus deux ou trois officieux à côté. Afin d’y mettre de l’ordre, le gouvernement a décidé qu’il fallait légitimer ces couples. Et ce fait divers qui défraya la chronique fut un vrai coup de pouce en ce sens.

Il y a peu de temps, un mari soupçonnant l’infidélité de sa femme, engagea les services mystiques d’un féticheur. Après avoir jeté un sort aux organes génitaux de la femme, la magie opéra un beau jour dans un petit hôtel romantique. Suite à un coït passionné, l’amant resta bloqué dans l’intimité de Madame. Il eut beau tiré très fort, gigoter dans tous les sens à s’en tordre le bangala, il était comme soudé dans le corps de son amante.

 

Blême de honte, le couple dut se résoudre à appeler de l’aide. Une foule immense arriva sur les lieux peu à peu, mais personne ne put les décoller. C’est lorsque le mari arriva accompagné de son sorcier, qu’ils purent être libérés du sortilège. Pour sa défense, l’amant argua son immense frustration d’être seul dans la vie, ce qui est contre-nature pour un homme. A force de faire travailler Manuella (sa main), il souffrait de luxure au poignet droit. Et ne pouvant plus se masturber, il lui arrivait fréquemment d’être atteint de la maladie « des grosses graines », ce qui l’empêchait de travailler et donc de payer des impôts.

Il fut entendu et parfaitement compris par les hommes du gouvernement, qui sont pour la plupart dans le même cas. La décision fut prise d’autoriser la polyandrie au Congo. Les femmes peuvent désormais prendre plusieurs époux et si les premiers maris se rebellent, ils risquent une forte amende, voire de la prison dans les cas extrêmes. Evidemment, les demoiselles et dames sont ravies. En majorité, les hommes sont furieux. Mais tant pis, la loi est la loi et elle doit être respectée.

Me concernant, dès ce soir je prends l’avion pour le Congo. C’est juste pour rendre service. Je vais prendre six maris. Un pour chaque soir de la semaine, le dimanche pour le plus méritant.

Source: nofi.fr

Suivez-nous sur Facebook sur