Burkina Faso : pour « raison médicale », l’ancien président Kaboré annoncé à Dubaï

Renversé par les militaires du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le 24 janvier 2022, Roch Marc Christian Kaboré est longtemps resté en détention avant de retrouver la liberté totale. Pour la toute première fois, depuis sa chute, l’ex-président de la République a été autorité par les autorités de la transition à quitter son pays pour « raison médicale ».

Ce jeudi, le départ de l’ancien président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré est annoncé aux Émirats arabes unis, précisément à Dubaï, pour des soins médicaux. Il ira « incessamment, en compagnie de son épouse », a indiqué à VOA un membre de son entourage.

Des sources ont salué la diligence des autorités burkinabè « dans le traitement des formalités administratives nécessaires pour ce déplacement ». Aussi le gouvernement a-t-il saisi les autorités émiraties pour que des facilités soient accordées à M. Kaboré lors de son séjour médical dans le pays.

Selon les précisions de l’Agence d’information du Burkina (AIB), l’ex-président du Faso « connaît en ce moment quelques ennuis de santé ». C’est pourquoi il « a manifesté le désir de se rendre aux Émirats arabes unis pour sa prise en charge ». Il est prévu que l’ancien président fasse d’abord une escale à Abidjan.

Âgé de 65 ans, M. Kaboré avait été placé en résidence surveillée, après son renversement en janvier dernier. Début avril, il avait été autorisé à regagner son domicile privé dans la capitale burkinabè.

La rédaction

Source: Sahel Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur