Buhari lance un ultimatum aux ‘fraudeurs’ fiscaux nigérians

Muhammadu Buhari refuse que le Nigeria soit une cachette pour les fraudeurs fiscaux.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a menacé ses compatriotes qui détiennent des avoirs à l’étranger de les déclarer sous peine de poursuites.

Dans le cadre de sa lutte contre la corruption, le président a donné 12 mois aux nigérians pour s’inscrire dans le cadre du Voluntary Offshore Assets Regularization Scheme.

Le président a tweeté qu’il n’y aura “pas de cachette” pour ceux qui tentent de dissimuler leur richesse offshore.

Les officiels nigérians estiment que des milliards de dollars d’argent public ont été transférés à l’étranger par des fonctionnaires corrompus.

En 2016, le gouvernement de M. Buhari a annoncé qu’il avait récupéré 9,1 milliards de dollars US d’argent pris illégalement à l’étranger, a rapporté l’agence de presse Reuters à cette époque.

BBC Afrique

Suivez-nous sur Facebook sur