Au Mali , une voie maritime transsaharienne avec des étranges créatures, il y a 50 à 100 millions d’années (Étude)

Une équipe internationale de scientifiques a mené une étude des couches de roches et des fossiles découverts lors de trois expéditions au Mali. Les couches rocheuses sont datées du «Crétacé supérieur – Paléogène inférieur», c’est-à-dire entre 50 et 100 millions d’années.

Les fossiles confirment les preuves antérieures selon lesquelles cette région faisait autrefois partie d’une immense voie maritime traversant l’Afrique de l’Ouest, de la mer Méditerranée au golfe de Guinée. Selon l’équipe de recherche: «Bien que sa taille ait varié dans le temps, on estime que la voie maritime transsaharienne a couvert jusqu’à 3 000 km2 du continent africain et avait une profondeur d’environ 50 m».

Leif Tapanila, professeur de géosciences à l’Université de l’Idaho et directeur du Musée d’histoire naturelle de l’Idaho, est co-auteur d’un article scientifique publié cet été dans le Bulletin du Musée américain d’histoire naturelle, qui décrit la voie maritime transsaharienne au Mali. Les étranges créatures qui y existaient il y a 50 à 100 millions d’années.

Ce travail a révélé une foule de créatures marines jusque-là inconnues tirées des archives fossiles inexplorées du Mali et un environnement alors « tout à fait opposé » à celui d’aujourd’hui.

L’étude, dirigée par Maureen O’Leary de l’Université Stony Brook de New York, est une synthèse de 20 années de recherche menées par de grandes équipes scientifiques qui se sont rendues au Mali pour étudier sa géologie et sa paléontologie.

Au cours de cette période antique, le tristement célèbre désert saharien était un océan peu profond qui traversait le centre du continent africain, de la mer Méditerranée au Sud de l’océan Atlantique .

« C’était un océan tropical chaud et grouillant de vie », a déclaré Tapanila. « Nous avons toutes sortes de coquillages que vous pouvez trouver le long de la côte, palourdes, huîtres géantes et oursins. La vie marine comprenait toutes sortes de poissons prédateurs et de requins. Nous avons trouvé des corps de tortues de grande taille, des animaux comme les crocodiles et nous avons l’un des plus grands serpents (24 mètres de long) de l’histoire de la Terre.  »

Dans l’ensemble, il y avait quelque chose d’unique à propos des animaux qui ont été trouvés ici.

« Vous pouvez trouver des assemblages d’animaux similaires ailleurs, mais ce qui est spécial au Mali, c’est qu’ils ont une taille gigantesque », a déclaré Tapanila. « Pour ces raisons nous ne pouvons que spéculer, ils ont une taille très grande. Nous appelons cela le » gigantisme « et cela pourrait être lié à l’isolement dans une voie maritime au milieu du continent nord-africain. »

Pour en savoir plus Phys.org ( en anglais)

Traduction partielle de Intellivoire

Source: Intellivoire

Suivez-nous sur Facebook sur