A’Salfo : « Il ne peut pas avoir une copie d’Arafat, Douk Saga a créé le Coupé-Décalé, mais DJ Arafat qui l’a exporté»

Malgré leurs relations orageuses, le chanteur ivoirien, A’Salfo estime que DJ Arafat a marqué de son empreinte le mouvement ‘’Coupé-Décalé’’. « Douk Saga a créé le Coupé-Décalé, mais DJ Arafat qui l’a exporté. Il ne peut pas avoir une copie d’Arafat», a martelé le chanteur principal du groupe Magic System.

 

Parmi les réactions à la suite de l’accident mortel de l’artiste chanteur Dj Arafat, celle de son compatriote A’Salfo, de son vrai nom Salif Traoré, a été non seulement critique, mais aussi raisonnable au regard de la dimension de Daïshi, le fils du peuple, unique. « Il peut avoir de divergence dans nos manières de voir les choses. Peut-être on était diamétralement opposés par rapport à nos différentes visions », a tenu préciser A’Salfo.

Cependant, la figure emblématique de Magic Systèm reconnaît que le Yôrôbô ‘’est quelqu’un qui a marqué de son empreinte le mouvement Coupé-Décalé’’. « C’est quelqu’un qui a su créer ses concepts, c’est vrai on parle de ses frasques, mais il avait créé une vie autour de ses frasques-là qui faisaient qu’il savait créer l’actualité autour de lui. C’est quelqu’un qui n’était pas aussi mauvais dans le fonds. C’est qu’il avait sa manière pour lui de rester dans l’arène, et ça il faut le féliciter. Doug Saga a créé le Coupé-Décalé, mais DJ Arafat qui l’a exporté avec ses amis », a-t-il déclaré.

Pour le patron de Magic Systèm, une chose est de reconnaitre que c’est une grosse perte, même s’il faut tirer des enseignements de cette perte-là. « Moi je lui ai dit de son vivant : ton entourage, ceux qui t’entourent, ton équipe, doivent être ceux-là mêmes qui doivent donner un pousse à ta carrière. Mais si tu as autour de toi des gens irresponsables, qui ne peuvent pas prendre la mesure de ce qui est bon, ou ce qui n’est pas bon, c’est sûr que ça va te mener à la perte », avait-il conseil à Dj Arafat. Avant d’accuser : « Et ils l’ont poussé à ça jusqu’à la dernière minute, jusqu’à le mettre sur une moto sans casque »

Ce que Dj Arafat à de particulier

Et A’Salfo de révéler la particularité de la star africaine et internationale de Coupé-Décalé, quand il déclare : « Chacun naît avec son charisme, Dj Arafat avait quelque chose que les autres n’avaient pas. Il avait ses excès, il était dans la démesure, il a su captiver les gens avec ça. Aujourd’hui, quand on dit Dj Arafat, ce ne sont pas les jeunes seulement qui l’ont pleuré, mêmes les vieilles et les enfants dans les villages, il était dans tous les foyers. Il était au sein de la mémoire collective de tous les Ivoiriens. C’était devenu comme un patrimoine, DJ Arafat c’était le petit-frère, le grand-frère, le gendre de tout le monde. Au fait, chaque jour il faisait quelque chose, que ça soit bon ou mauvais, tout le monde voulait savoir ce qui se passait avec lui. C’est ça qui a fait sa personnalité, il est resté dedans, il a fallu cette mort tragique. Je pense que cette mort tragique vient encore ajouter à sa légende. »

Moment d’unité nationale en Côte-d’Ivoire ?

« Ah oui », affirme A’Salfo, c’est plus qu’un moment d’unité nationale. On a connu des deuils, on a connu des pertes, mais ce qui fait la particularité de celle de Dj Arafat est qu’il était au quotidien avec les gens. Même avant son accident il était sur les réseaux sociaux, au fait il est resté à proximité des gens jusqu’à sa dernière minute. C’est ce qui fait sa particularité. Et aujourd’hui, quand vous ouvrez les réseaux sociaux, toutes les pages, tous les hommages qui viennent de partout du monde, tous les journaux en parlent. Cela montre qu’il a marqué de son empreinte ».

Le chanteur principal du groupe Magic System dit avoir « peur » parce que DJ Arafat était le leader d’un mouvement, et qu’après lui, qu’il n’ait personne qui puisse le remplacer, « parce qu’il ne peut pas avoir une copie d’Arafat ». A’Salfo soutient fort que celui qui va vouloir les substituer à Daïshi sera avec un autre concept, « Arafat reste Arafat. Ila créé sa chose, il est parti avec sa chose ».

CYRIL

Icimali

Suivez-nous sur Facebook sur