APRES PUBLICATION DE FAUX CHIFFRES DANS UNE VIDEO : Une pédiatre de MSF expulsée du Niger

Pour avoir diffusé une vidéo dont le contenu est contesté par les autorités nigériennes, la pédiatre de l’ONG Médecins Sans Frontière a été priée de quitter le territoire nigérien par les dirigeants de ce pays.

Dans une vidéo relayée sur le web, cette pédiatre de l’ONG Médecins sans frontière (MSF) en mission à Magaria au sud du Niger, déclare qu’en moyenne 10 enfants meurent quotidiennement dans cette partie du pays touchée cette année par une épidémie de paludisme et de malnutrition. Chiffres qui relèvent de la manipulation, selon les autorités nigériennes qui l’ont expulsée de leur territoire.

L’endémie accentuée de paludisme constaté sur place est due, selon les responsables de l’Etat nigérien, à l’abondance des pluies de l’hivernage de cette année.  À noter que le taux communiqué par la pédiatre est contesté par les autorités nigériennes qui confirment certes la hausse du nombre d’enfants malades par rapport à celui de l’année dernière dont 1700 enfants enregistrés seulement le mois d’août. Ce qui correspond au double du chiffre enregistré l’année dernière à la même période : « Nous avons le registre de l’enregistrement des décès du 2 septembre 2018 au 30 septembre 2018, nous avons identifié 10 cas de décès. Et le constat a été fait en présence de leur responsable national et en présence de la dame qui a rapporté cette vidéo. C’est vrai, nous avons eu cette année beaucoup de cas de palu, mais ce qu’elle a raconté par rapport au taux de mortalité est vraiment faux » dénonce le ministre de la Santé, Idi Illiassou Mainassara, suite à la diffusion de la vidéo de la pédiatre de médecin sans frontière.

Issa DJIGUIBA

Suivez-nous sur Facebook sur