25è anniversaire du génocide : LA COMMUNAUTÉ RWANDAISE AU MALI COMMÉMORE L’ÉVÈNEMENT

La communauté rwandaise vivant au Mali était réunie, samedi dernier à l’hôtel Laïco Amitié de Bamako, pour commémorer le 25è anniversaire du génocide de 1994 au Rwanda. Le thème retenu cette année est : « Remember-Unite-Renew », ou (Souvenir – Unité – Renouveau) en français.

Le ministre des Sports, Jean-Claude Sidibé, représentant sa collègue des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a assisté à la cérémonie en présence de l’ambassadeur du Rwanda au Mali avec résidence à Dakar, Dr Mathias Harebamungu, de la présidente de la communauté rwandaise au Mali, Mme Alice U. Gasarabwe, de la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies, Mbaranga Gasarabwe, ainsi que plusieurs ambassadeurs accrédités dans notre pays.
La présidente de la communauté rwandaise au Mali a rappelé que la commémoration du génocide perpétré contre les Tutsis a débuté cette année le 7 avril et durera 100 jours. La période de commémoration est connue sous le nom « KWIBUKA » qui signifie en kinrwanda « souvenir ». Et de poursuivre que le Rwanda a connu, il y a 25 ans, la pire horreur de l’histoire humaine mondiale. « Sous les yeux du monde entier, plus d’un million d’enfants, d’hommes, de femmes, de jeunes et de vieux tutsis rwandais innocents, non armés ont été massacrés de la manière la plus inhumaine », a-t-elle déploré.
Pour sa part, la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies a invité les rescapés du génocide ainsi que les enfants de la génération qui sont nés après 1994, qui sont des adultes aujourd’hui, de continuer à cultiver le pardon. Profitant de cette occasion, Mbaranga Gasarabwe a invité les Maliens à « privilégier le dialogue pour éviter le pire ».
A son tour, l’ambassadeur du Rwanda dans notre pays a indiqué que cette commémoration permet aux survivants du génocide d’être en communion avec les leurs qui nous ont quittés. « Nous rendons en ce moment un vibrant hommage au Front patriotique Rwandais (FPR) qui, avec sa bravoure, son engagement et sa dextérité, a mis fin à l’escalade sanguinaire des milices génocidaires et de leurs acolytes », a souligné le diplomate rwandais.
« Le Rwanda qui était donné pour perdu, a aussi réussi par le dépassement et la détermination de son peuple, guidé par la politique éclairée de Paul Kagamé, à se hisser dans le concert des nations », a ajouté Mathias Harebamungu. Enfin, le diplomate rwandais a remercié le gouvernement du Mali pour son accompagnement, lors de chaque commémoration.
L’allumage de la flamme du Souvenir, la lecture d’un message d’espoir par les jeunes « Never again – Plus jamais ça » et le témoignage d’une victime malienne du génocide ont été les moments forts de la cérémonie.

Aboubacar TRAORÉ

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur