Selon le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, 8.676 jeunes seront recrutés à la fonction publique. Il l’a annoncé lors de sa rencontre traditionnelle avec la presse au Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA). Le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, était face à la presse, le jeudi 31 janvier pour le débriefing de la réunion hebdomadaire du gouvernement. Après avoir livré le contenu du conseil des ministres du mercredi 30 janvier, le porte-parole du gouvernement est revenu sur plusieurs sujets d’actualité dont des questions d’emploi des jeunes. A l’en croire, l’année 2019 verra le recrutement massif des jeunes ‘’conformément à la volonté du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, qui a placé son deuxième mandat sous le signe de la jeunesse’’. Ainsi, 8.676 jeunes seront recrutés à la fonction publique. Amadou Koïta a indiqué que le conseil des ministres a approuvé des projets de texte portant création, organisation et modalités de fonctionnement de la Garde nationale et de l’armée de l’air. « La Garde nationale est un élément essentiel du dispositif de défense opérationnelle, de l’intégrité territoriale de notre pays et de la sécurité publique. Cette restauration s’inscrit dans le cadre de la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) et de la Loi de programmation de la sécurité intérieure (LPSI). Ce projet permettra à la Garde nationale de s’acquitter de sa mission avec succès et de faire face aux nouveaux défis », a déclaré le ministre porte-parole du gouvernement sans oublier de mentionner la réforme concernant l’armée de l’air, laquelle occupe une place importante dans la défense du pays. S’agissant de la situation sécuritaire, le conférencier a tenu à rassurer la population. Le gouvernement,à travers le ministère en charge de la Sécurité et de la Protectioncivile, a pris des mesures drastiques pour lutter contre l’insécurité et le banditisme, a-t-il expliqué. Il a appelé la population à accompagner les forces de sécurité dans leurs missions de protection des personnes et de leurs biens. « Les forces de sécurité sont présentes sur le terrain et donnent le meilleur d’elles-mêmes. Nous demandons à la population d’accompagner les forces de sécurité dans l’exercice de leurs missions », a-t-il plaidé. Bintou Diarra